Joshua Monten (CH)

La danse est une parade amoureuse. À l’ère des bourses aux célibataires et de « #MeToo », elle continue à jouer un rôle essentiel dans la recherche de partenaires. Avec la pièce pour quatre Roméo (dont une femme déguisée), on assiste à l’excitant rituel d’accouplement de la danse. Les spectateurs se glissent dans le rôle de Juliette, regardent les danseurs dans les yeux, tandis qu’ils se rapprochent toujours plus. Ces Roméo donnent tout. Avec ruse, charme et groove, ils flirtent jusqu’au désespoir.